Elue Communauté la plus RP aux Sern' Awards 22007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Grande Bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Prêcheur
XVI La Maison-Dieu
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: La Grande Bibliothèque   Mar 11 Mar - 1:11

arrivée tantôt poussé à me presser par le Grand arcane je retrouve mes frères. Ils ont pris les meilleures chambres. Qu'importe seule la destinée des peuples nous importe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Prêcheur
XVI La Maison-Dieu
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: La Grande Bibliothèque   Ven 2 Mai - 2:21

de l'arrivée au départ tout est secret, mais nombre d'ambassadeurs se rappelleront du passage de la Maison Diev
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Prêcheur
XVI La Maison-Dieu
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: La Grande Bibliothèque   Ven 2 Mai - 2:22

Fin de l'étape



Ecoutez le prêcheur
Ouvrez vos âmes


Un cycle s’achève, un autre recommence. Une quête est terminée. La Quête continue.

Tous les arcanes sont montés à la table. Tous les arcanes doivent en descendre, ainsi sont les choses. Ce cycle sous la direction du Grand Arcane nous a permis de beaucoup apprendre et de progresser dans notre quête.
L’heure du Grand œuvre s’approche, un nouveau cycle est né

Je reste toujours aussi dubitatif quant à la compétence de la 1ère fondation, nous avons pu avoir une vue d’ensemble de leur incompétence. Cette compétence n’a pas toujours révélée au sein même de la seconde fondation et le hasard à fait que certains tirent des lauriers de peu de gloire tandis que d’autres plus glorieux tombent au combat. Ainsi en est la vie, ainsi en sont les cycles. Nous avons surtout pu avoir une vue d’ensemble de l’action des ambassadeurs et notre étude a été très fructueuse. Nous avons pu voir que quelques rares sont dignes de confiance et n’ont pas de dette envers les seigneurs indépendants, nous avons pu voir que de nombreux cachaient leur méfaits et savaient tromper même les occupants de Trantor.
Amis, rappelez-vous, il y a longtemps, un grand Homme, qui jette sur nous aujourd'hui son ombre symbolique, a prédit la chute de l’Empire. Cette déclaration d'une importance capitale venait porter lumière, comme un phare d'espoir, aux Peuples marqués par les flammes d'une injustice foudroyante, et annonçait l'aube joyeuse qui allait mettre fin à la longue nuit de la captivité.

Mais bien des années plus tard, nous devons faire le constat tragique que les Peuples ne sont pas encore libres. Bien des années plus tard, la vie des Peuples reste entravée par la ségrégation et enchaînée par la discrimination. Bien des années plus tard, les Peuples représentent un îlot de pauvreté au milieu d'un vaste océan de prospérité matérielle. Bien des années plus tard, les Peuples languissent toujours en marge des grandes Sociétés Indépendantes, des exilés dans leur propre terre. Alors nous venons ici aujourd'hui pour dramatiser notre condition effroyable.

Nous sommes venus à Trantor pour demander, en quelque sorte, le paiement d'un chèque. Quand les architectes de notre Univers écrivirent les textes magnifiques de leur Constitution et de leur Déclaration d'Indépendance, ils signèrent un billet à l'ordre de chaque Peuple. C'était la promesse que chacun serait assuré de son droit inaliénable à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur.

Il est aujourd'hui évident que beaucoup de Confréries ont manqué à cet engagement quant à l’ensemble des Peuples. Au lieu de faire honneur à cette obligation sacrée, les Confréries ont passé aux Peuples un chèque qui revient marqué "sans provisions". Mais nous ne saurons croire que la banque de la Justice a fait faillite. Nous ne saurons croire qu'il n'y a plus suffisamment de provisions dans les grands coffres d'opportunité galactique. Alors nous exigeons paiement contre ce chèque, paiement sur demande des richesses de la liberté et de la sécurité que procure la justice.

Que les Confréries ne tiennent pas compte de l'urgence du moment, qu'elles sous-estiment la détermination des Peuples, leur serait fatal. Cet été étouffant du mécontentement légitime des Peuples ne prendra fin qu'à l'arrivée d'un automne vivifiant qui amènera liberté et égalité. Cette année n'est pas une fin, mais un début. Ceux qui veulent croire que les Peuples seront satisfaits seulement de s'exprimer avec force auront un fâcheux réveil si les Confréries reviennent aux affaires habituelles comme si de rien n'était. L'Univers ne connaîtra ni repos ni tranquillité tant que les Peuples ne jouissent pas pleinement de leurs droits galactiques. Les orages de la révolte continueront à secouer les fondations de notre univers jusqu'au jour où la lumière de la justice arrivera.

Il y en a qui demandent aux fervents des droits galactiques : "Quand serez-vous satisfaits ?" Nous ne saurons être satisfaits tant que nous ne pouvons pas laisser nos corps fatigués se reposer dans les Ambassades et les Palais de nos secteurs. Nous ne saurons être satisfaits tant que les Peuples ne peuvent bouger que d'un petit ghetto à un ghetto plus grand. Nous ne saurons être satisfaits tant qu'on ne reconnaîtra pas ses droits à un nouveau Peuple Indépendant ou à un Général d’un Empire sur le déclin.




La Nuit est tombée et la Tempête s'est levée
Éteignant toutes les flammes
Et nous réduisant à l'obscurité et au froid
La Tempête a soufflé ce soir là
Amenant jusqu'à moi les rumeurs du chaos
Je suis tombé à genoux sous sa force
Étouffé par les sanglots qu'elle avait provoqué
La Tempête a soufflé ce soir là sur le désert
Déchiquetant mon cœur
De tous les grains de sable qu'elle y avait soulevé
Je t'ai cherché à genoux, tâtonnant dans le noir
Mais je n'ai trouvé sous mes doigts que le sable du désert
J'ai hurlé ma souffrance à la Lune
Espérant qu'elle éclairerait mes pas
Mais le vent a couvert ma voix
Et je suis resté, dans le noir, à genoux
Avec le silence du désert pour seule réponse.





Ecoutez le prêcheur
Attendez de la rédemption
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande Bibliothèque   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande Bibliothèque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REGISTRE] Catalogue des oeuvres de la Grande Bibliothèque ducale
» [RP] Grande bibliothèque
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Grande bannière
» création d'une grande bannière saurus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcanes de Fondation :: LES 22 ARCANES MAJEURS :: XVI La Maison-Dieu-
Sauter vers: