Elue Communauté la plus RP aux Sern' Awards 22007
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Wadiwadum

Aller en bas 

Wadimwadum Roy des Epées?
Oui
100%
 100% [ 2 ]
Non
0%
 0% [ 0 ]
Une autre Maison/autre rang
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Pendora D. Nakrat
XII Le Pendu
avatar

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Wadiwadum   Mer 17 Aoû - 23:40

Ces deux derniers jours ont été égayés par l'arrivé d'un nouvel arrivant. Il a déclaré son indépendance à l'Empire que très récemment , mais le pouvoir émane de lui.
Tempérance, je sais que nous ne sommes que deux actuellement à être réellement éveillés. Mais je suis certain que vous serez d'accord avec moi: Wadiwadum mérite sa place parmi les Lames Mineures.
Je le propose à la Maison des Epées, ce Musicien a une approche très particulière de la vie. Le rang est à déterminer, mais je le pré-sent à une position plus élevée qu'une Lame Mineure. Le Roy des Epées lui irait tout à fait. Qu'en pensez-vous, Tempérance? Jugez plutôt.

Wadiwadum a écrit:
Le 15/08 à 14:36 répondre

/Au fond de l'oreille de chacun résonnait une mélopée, magnifique, languissante, jouée par des instruments de l'ancienne époque que plus personne ne saurait identifier; simplement les notes formaient des accords qui avaient le don de vous faire vibrer le coeur/

Un homme étrange se tenait dans la pénombre, vêtu d'une queue de pie impeccable d'un noir de jais tellement sombre que les contours étaient peu distinguables. Sa main gauche vide faisait d'étranges signes dans toutes les directions à intervalles irréguliers, tandis que son opposée tenait entre deux doigts un objet effilé aux reflets d'argents. La traînée étrange laissée par ces reflets décrivait de superbes arabesques sur un fond noir qu'une musique lancinante remplissait par ses notes tenues...

"Cet adagio, quel bonheur..."

Il tournait les pages d'un livre posé devant lui, un livre lui aussi de l'ancienne époque abimé en tous points mais qui témoignait d'une usure infligée par l'Homme. Les coins de pages pliés, les marques à la plume et d'autres marques indéchiffrable du temps de la fondation constellaient l'ouvrage.

"La Musique... La seule éternité réside dans la Musique, merci Barber."

Tandis qu'arrivait les dernières notes on put entendre de la bouche de l'Homme ces quelques mots :

"Une plagale, dernière marche harmonique, mon Dieu jamais plus ils n'ont su manier le tempérament et les tonalités depuis cette époque lointaine..."

D'un geste des deux mains, il fit taire l'orchestre. Et, sans que l'on put expliquer pourquoi, il pris la parole. Chacun des auditeurs fut étrangement envouté et capable d'entendre les mots qu'il prononça :




Bonsoir,

Je me permets de vous faire parvenir ce message afin de vous présenter ma mission. Je n'accorde plus de crédit à l'Empire premier et pour cette raison j'ai décidé de prendre mon indépendance. Mon premier objectif consiste à récupérer un nombre de planète défini, je ne voudrais pas devoir me quereller avec vous, raison pour laquelle je vous propose une alliance. Libre à vous de l'accepter sachez simplement que je dispose de ressources que vous n'imaginez pas...

Bien cordialement,

Wadiwadum, chef de l'Orchestre Invisible"

Puis, en guise de conclusion, l'Homme décrit de nouvelles arabesques à l'aide de sa baguette mais cette fois ci point de musique, en lieu et place des astronefs se lançaient dans l'immensité de l'espace...

Pendora a écrit:
Quelle étrange musique, se dit Pendora. A la fois si familière, et si envoutante. Rien qu'en fermant les yeux, elle s'imaginait voyageant dans la myriade d'étoiles à une vitesse vertigineuse, traversant les nébuleuses dans des gerbes de couleurs, et délivrée de ce mal qui la rongeait depuis des années.

Mais d'où pouvait venir cette musique? Elle se dirigea vers son écran de contrôle et observa les nouveaux évènements de son secteur. La guilde des marchand avait envoyé un nouvel agent pour gérer des sommes colossales de marchandises... Non, ce ne pouvait pas être lui. Trois seigneurs de planètes éloignées s'étaient révolté contre l'Empire. Comme l'avait prédit Seldon se dit-elle...

L'un deux attira tout de suite son attention. Comment ne l'avait-elle pas remarqué plus tôt? L'aura qui se dégageait de ce Wadiwadum montrait clairement de quelle nature il était. La musique venait de son territoire, c'est certain. Et cette aura...

Elle devait en référer aux autres Arcanes.
Au plus vite.
Et entrer en contact avec ce Wadiwadum.

Pendora a écrit:
Loge du Pendu,
Salle de soins.

Pendora D. Nakrat se réveilla. Elle avait passé plusieurs heures sur ce lit, inconsciente, fiévreuse. La veille, le Virus Salvateur avait pris possession de quasiment tout le corps du XIIème Arcane, et les guérisseur du Pendu n'avaient pu agir qu'au dernier moment pour lui injecter un léger antidote.

Pendora était donc revenue dans la Loge du Pendu, après de longues journées passées à explorer ces secteurs presque déserts, accomplir la volonté du Pendu et préparer son Grand Oeuvre. Elle était loin d'avoir encore tout découvert, mais cela devait suffire.

Doucement, elle se redressa, puis s'assit sur le bord de son lit. Elle sentait ses forces revenir.D'une voix étonnamment puissante, elle appela son bras droit.

Pendora - Pandémie!!

Une petite silhouette encapuchonnée entra immédiatement dans la chambre.

Pandémie - Oui Maîtresse? Je suis à votre service.
Pendora - Préparez mes habits d'apparat, et convoquez immédiatement tous les adeptes du Pendu. Le Secteur est prêt à recevoir le Saint Virus. Nous allons lancer la politique de propagande, et prodiguer les premières Vectorisations.
Pandémie - Bien Maîtresse. J'y vais tout de suite.
Pendora - Quant à moi, je dois me rendre immédiatement auprès du Seigneur Wadiwadum. Sa musique m'intrigue énormément, je dois m'entretenir avec lui. J'ai un drôle de pressentiment...

Peu avant de passer le seuil de la porte, Pandémie se retourna.

Pandémie - Loué soit ce jour, Arcane du Pendu, le jour de votre retour, et le jour où votre Grand Oeuvre s'accomplira.

Wadiwadum a écrit:
de wadiwadum 17/08 à 15:03 répondre

Pour la première fois depuis bien longtemps, la salle de répétition accueillait plus d'un être vivant. En effet une dame de petite taille drapée de blanc aux mains enrubannées se tenait debout devant le grand Homme. Celui ci fixait son regard comme s'il pouvait y lire un roman.

"Quels yeux bleus envoûtants" pensa-t-elle.

D'un geste de baguette nonchalant vers la fosse plongée dans les ténèbres, le Chef d'Orchestre fit jouer les premières notes d'un clavecin.

"Le clavier bien tempéré, volume 1 premier prélude, une star d'autrefois... Cela vous convient-il ?"

Pour toute réponse elle acquiesça. La voix déjà entendue auparavant était la même, comme sans origine, venue de nulle part et à la fois du creux de l'oreille de l'auditrice. Ce sentiment de malaise la fit tressaillir et la poussa à prendre la parole :

"Je vous prie, Seigneur Wadiwadum, *tousse tousse* de ne pas avoir peur. Comme vous le savez, à en juger par votre expression, je suis porteuse du Saint Virus, le Tarkand. Mais je suis capable d'en contrôler les germes autour de moi, ainsi, je peux vous assurez que vous et votre Orchestre ne serez pas contaminés.

-Voilà qui n'est pas une mauvaise chose. Pourquoi être venue ici?

-Je suis venue me présenter à vous humblement *tousse tousse tousse*, Seigneur Wadiwadum. Votre Musique m'émeut, et j'y décèle un étrange pouvoir."

Un temps incertain passa, les secondes semblaient fluctuer selon le bon vouloir du claveciniste. L'accord final mit un moment à s'évanouir mais eu le don de faire briller un éclat de vie dans les yeux de la XII ème.

"Seigneur Wadiwadum. Quel est votre secret? Que cherchez-vous? Quelle est votre Quête?"

Questionna-t-elle.

"Maestro, tournez donc quelques pages et prenez la seconde fugue !"

Le thème premier se fit entendre et, comme s'il constituait le thème fugué, l'Homme en queue de pie entonna ce monologue.

"Voyez-vous ma chère, je suis particulièrement touché de votre visite. Votre curiosité est on ne peut plus légitime et votre volonté se lit dans vos yeux, harmonisée sans erreur comme on pourrait écrire un choral à la manière de Bach. J'ai été autrefois comme cela mais rien n'est plus amusant que de ne pas offrir de lecture facile... Un homme de l'ancien temps m'aurais apparenté à du Beethoven, révolutionnaire ! Mais avec les années j'ai fini par m'identifier comme un mélange audacieux de la 41ème de Mozart, de la toccata en ré mineur de Bach, des lieders de Schubert le tout surmonté d'une pointe de musique française qui constitue mon pêché mignon. En somme illisible n'est-il pas ?

Mon secret ?
Je ne vis que par et pour la Grande Musique, je l'ai apprivoisée avec l'âge et son utilisation, à bon escient, auprès de n'importe qui est une porte vers la découverte de la personnalité. Le reste n'est que matérialisme et ne vous intéressera sans doute pas...

Ce que je cherche ?
Le Savoir. Les grands compositeurs m'ont offert leur Musique, je me dois de la déchiffrer dans sa totalité. Chaque jour de nouvelles émotions sortent de ma baguette, de nouvelles variations et bien d'autres sentiments toutefois ceci est indéfinissable.

Ma Quête ?
Faire vivre éternellement mes amis. De Bach à Jolivet ils méritent tous de perdurer, que chaque jour ils puissent entendre leur musique pour laquelle ils ont tant donné.

Mais trêve de mots inutiles, avant de me dire pourquoi vous êtes réellement venue, je vais vous proposer quelque expérience."

Sans que l'auditrice n'y prêta attention, le Chef d'Orchestre lui tendit de sa main gauche rien de moins qu'une baguette. Sa poignée en ébène précédait une superbe queue de noyer vernis. Il lui décrit la fosse de la main :

"Ne soyez pas effrayée mes musiciens sont très réactifs ! Essayez ma chère, ils joueront ce que vous leur dicterez. Point besoin de battre la mesure ni de les chercher du regard, chacun sait quand partir et vos yeux leur offriront les notes..."

Pendora a écrit:
Pendora étudia la baguette qui se trouvait dans sa main. Légère et parfaitement dimensionnée, si on lui avait dit qu'elle avait été spécialement créée pour elle, elle l'aurait cru volontiers. Au toucher, la poignée d'ébène se mariait parfaitement avec les doigts de Pendora.

Elle regarda le Chef d'Orchestre avec étonnement, tout en continuant de l'étudier. Elle ne savait pas comment réagir, à la fois émerveillée et terrorisée par la Musique. D'un mouvement de tête, Wadiwadum l'encouragea.

"Ne soyez pas effrayée mes musiciens sont très réactifs ! Essayez ma chère, ils joueront ce que vous leur dicterez. Point besoin de battre la mesure ni de les chercher du regard, chacun sait quand partir et vos yeux leur offriront les notes..."

Pendora se tourna vers l'Orchestre, puis ferma les yeux. Au premier geste de son poignet, les notes fusèrent, délicieux mélange harmonieux. Elle ne savait si l'Orchestre s'accordait à son esprit, ou si son esprit se laissait porter par la Musique, mais l'osmose était totale.

Petit à petit, elle se laissa transporter. Des voix souterraines grondaient sous la colline. Elles annonçaient l'arrivée des esprits des ténèbres, profitant de la nuit tombée pour danser fiévreusement en l'honneur de leur divinité païenne. La tempête faisait rage, l'unique arbre biscornu de ce mont chauve ricanait sauvagement au milieu des éclairs.
Les sorcières arrivèrent alors, accomplissant leur Sabbat et se mêlant joyeusement aux esprits des ténèbres. Transportés dans leur folie, ils ne virent pas le temps passer. Et lorsque la cloche retentit, les apparitions s'évanouirent devant l'Aube naissante.

Pendora ne savait pas d'où lui étaient sorti ces images, si elle les avait imposées aux musiciens ou si la Musique qu'elle entendait lui inspirait cette histoire. Cela ressemblait étrangement aux premières cérémonies des adeptes du Pendu d'autrefois.
Encore chamboulée, et complètement épuisée, elle se tourna vers son hôte, le regard violet électrique irradiant de pouvoir.

"Wadiwadum, je sais maintenant pourquoi je suis venue vous voir aujourd'hui. Je ne sais pas ce que vous m'avez fait, mais cette expérience était très étrange, et très forte.

Je n'ai plus aucun doute. Vous êtes l'une des Lames Mineures perdues que nous recherchons. De la Maison des Epées certainement. Je dois valider ça auprès des autres Arcanes.

Maintenant, la question qui se pose est de savoir si vous n'êtes pas plus qu'une Lame Mineure. La Maison du Batteleur semble faite pour vous. Votre Musique quant à elle, pourra certainement contrer celle du Mat et de ses engeances. Le Pouvoir des Arcanes semble émaner de votre Art. Mais je ne peux répondre à ces questions. Vous seul détenez la réponse."

Wadiwadum a écrit:

Ces mots prononcés par la récente venue, l'éclairage s'assombrit peu à peu. On ne distinguait que deux choses, une baguette aux reflets d'argents et un peu plus au dessus là ou était naguère le visage de l'Homme, deux lueurs brillant du même éclat. La baguette suivait un mouvement pendulaire hypnotique qui eut pour conséquence de donner le départ au Dies ire du grand Wolfgang Amadeus. C'est dans cette ambiance terrifiante que le Chef d'Orchestre prit la parole :

"Chère visiteuse, ce que vous venez d'éprouver n'a pu émouvoir que vous même, un Chef ressent ces choses là seul."

Pendora eut un mouvement de recul, elle s'aperçut alors que la baguette qu'elle tenait un instant avant n'était plus là.

"Ce fut un plaisir de vous avoir sous mon toit, n'hésitez pas à revenir travailler votre direction à mes côtés."

L'Arcane se heurta soudain au sol dur du spatioport tandis que les dernières notes du morceau résonnaient encore dans son oreille. Ne sachant que penser elle se mit en route au moment où dans son oreille la voix sans source vibra à nouveau :

"Mon âge m'offre une érudition intéressante et j'en sais plus que vous ne puissiez penser sur les Arcanes. La Musique qui rythme mes jours n'est pas la mienne c'est celle de Dieux de l'ancien temps, mais je suis le seul à l'avoir jamais utilisée ainsi... Rappelez vous qu'une multitude de choses et le néant cohabitent en mon être, votre question est donc on ne peut plus pertinente. Serais-je plus qu'une lame mineure ? Je n'y répondrai qu'une dernière oeuvre que je vous offre avant de quitter les environs..."

C'est de cette manière que l'esprit de la jeune femme vagabonda au son du quatuor à cordes de Schubert si joliment intitulé 'La jeune fille et la Mort'.

_________________

Loués soient les élus du Pendu,
Et heureux soient les vecteurs du Plan,
Car c'est dans la souffrance et le sacrifice,
Qu'ils accompliront le Grand Oeuvre,
Et s'élèveront au Sapiens Originel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pendora D. Nakrat
XII Le Pendu
avatar

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Wadiwadum   Jeu 18 Aoû - 0:04

Ces dernières paroles me laissent songeuse, Tempérance. Qu'en pensez-vous? Pourrait-il y avoir un lien avec les Sans Noms ?

_________________

Loués soient les élus du Pendu,
Et heureux soient les vecteurs du Plan,
Car c'est dans la souffrance et le sacrifice,
Qu'ils accompliront le Grand Oeuvre,
Et s'élèveront au Sapiens Originel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alysson
XIIII La Tempérance
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Wadiwadum   Jeu 18 Aoû - 2:14

Le personnage semble très intéressant, en effet ! Et il semble également déjà connaître les Arcanes. C'est indéniablement une Lame et je lui accorderais d'être le Roy des Epées si vous le ressentez ainsi : vous avez plus d'expérience que moi en ce domaine dans lequel je débute.

S'il s'avérait être Majeur, j'avoue que j'hésite pour le situer : la Musique qui le caractérise pourrait s'apparenter au Bateleur pour le spectacle, à l'Ermite pour cette manière de surgir dans les pensées, au Sans Nom pour son éventuel rapport avec la Mort, à la Lune pour toute sa poésie, au Monde pour sa diversité, voire tout simplement au Mat, dont les incarnations sont souvent des musiciens au visi-sonor... Après réflexion et en relisant ses messages, c'est bien vers cette dernière option que je le situerais : il est original et artiste ; mais c'est à lui de se définir, si j'ai bien compris.

Ou alors il ne le voudra pas parce qu'il est l'avatar d'une ancienne Arcane qui souhaite rester oubliée...

_________________
A****** S*****
Mystérieuse Arcane de la Tempérance
- Il mérite la mort !
- Sans aucun doute, il mérite la mort. Beaucoup, qui vivent, méritent la mort.
Et d'autres sont morts, qui méritaient la vie. Pouvez-vous la leur donner ?
Alors, ne soyez pas trop prompt à donner la mort en jugement !

Car même les plus sages ne peuvent voir toutes les fins...
Mon cœur me dit qu'il a encore un rôle à jouer, en bien ou en mal... et votre pitié pourrait décider du sort de beaucoup...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pendora D. Nakrat
XII Le Pendu
avatar

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Wadiwadum   Jeu 18 Aoû - 10:54

Vous avez raison, Tempérance. Le Mat pourrait tout à fait convenir. Peut-être me suis-je laissée prendre par sa musique trop facilement, et ai-je voulu voir ce que j'avais envie de voir plutôt que la réalité. Ainsi agit le Mat.
Nous en saurons peut-être plus dans les prochains jours.

_________________

Loués soient les élus du Pendu,
Et heureux soient les vecteurs du Plan,
Car c'est dans la souffrance et le sacrifice,
Qu'ils accompliront le Grand Oeuvre,
Et s'élèveront au Sapiens Originel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pendora D. Nakrat
XII Le Pendu
avatar

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Wadiwadum   Ven 19 Aoû - 10:47

Wadiwadum a écrit:

Une fois encore l'extraordinaire Musique que put ouïr la XII ème Arcane était empruntée à Mozart. Le Confutatis Maledictis avait une dimension particulière à cause non seulement du passage diabolique de l'oeuvre mais aussi des conditions de souffrances dans lesquelles l'auteur en a dressé les accords.

La voix habituelle avait été remplacée par une autre, un timbre plus grave mais dans lequel on imaginait sans peine les deux reflets d'argents qui jadis avaient remplacé les yeux de l'Homme.

"Bonsoir ma Chère...

J'ose espérer vous revoir bientôt sous mon toit afin de voir évoluer vos talents de chef d'orchestre. Ne craignez pas d'amener vos connaissances, je ne crains pas votre Saint Virus de par ma nature...non il n'est pas utile de vous de ce détail si tôt.

Je vous laisse en compagnie de la partition vous y verrez sûrement quelques informations à glaner.

Musicalement,

Wadiwadum, Chef de l'Orchestre Sans-Vie"

Les notes défilèrent alors dans l'iris de l'auditrice, seulement les lacunes de son instruction musicale ne lui laissèrent voir qu'une indication de tempo écrite d'une encre différente : morente.

Encore des énigmes. Je ne sais vraiment qu'en penser. Avez-vous une idée, Tempérance?

_________________

Loués soient les élus du Pendu,
Et heureux soient les vecteurs du Plan,
Car c'est dans la souffrance et le sacrifice,
Qu'ils accompliront le Grand Oeuvre,
Et s'élèveront au Sapiens Originel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alysson
XIIII La Tempérance
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Wadiwadum   Ven 19 Aoû - 18:12

Voilà maintenant qu'il évoque ouvertement le Diable, mais également la Souffrance (XII, XIII ?)

Quant à son indice musical, je ne trouve pas de signification connue à ce tempo, mais il semble être plutôt lent, funèbre peut-être : on revient vers votre impression première tendant vers les Sans Noms

_________________
A****** S*****
Mystérieuse Arcane de la Tempérance
- Il mérite la mort !
- Sans aucun doute, il mérite la mort. Beaucoup, qui vivent, méritent la mort.
Et d'autres sont morts, qui méritaient la vie. Pouvez-vous la leur donner ?
Alors, ne soyez pas trop prompt à donner la mort en jugement !

Car même les plus sages ne peuvent voir toutes les fins...
Mon cœur me dit qu'il a encore un rôle à jouer, en bien ou en mal... et votre pitié pourrait décider du sort de beaucoup...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wadiwadum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wadiwadum
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcanes de Fondation :: QUÊTES DES 22 LAMES :: La Quête des Lames Mineures-
Sauter vers: